Accueil Pause théâtre Pérégrination avignonaise

Pérégrination avignonaise

0
0
178

Retournons le temps dune journée au cœur du festival d’ Avignon. Un programme qui passe des larmes au rire, avec Clôture d’Amour et 40° sous zéro

Clôture de l’amour

 

Quand les mots s’entrechoquent, se cognent, s’abiment, volent en éclats pour dire une vérité beaucoup trop dure à entendre. C’est finit, l’amour est finit et avec lui, c’est toute trace d’espoir que Stan arrache à Audrey. Mais la jeune fille ne reste pas sans réponse devant le déferlement de haine que lui jette son (ex) conjoint. Elle tient bon puis rétorque, met Stan face à son égoïsme, face à son ingratitude. Un duel poignant, écrit par Pascal Rambert et interprété par huit comédiens du conservatoire d’Art Dramatique du Grand Avignon. Dans ce spectacle, c’est l’amour qui se joue, dans toute sa fureur et sa haine. celui du déchirement et des éclats. Deux monologues (un de Stan, l’autre d’Audrey) sont les réceptacles de cette tragédie. Les jeunes acteurs qui portent le texte, sont autant de sensibilités et de personnalités pour Stan et Audrey et traduisent avec beaucoup de simplicité (la mise en scène ne présente aucun artifice), mais aussi avec une grande sincérité la splendeur de l’amour qui s’éteint. De jeunes talents qu’il faut à tout prix encourager et qui nous font partager sans prétention, les tourments d »un sentiment universel.

Pour en savoir plus:
Théâtre de la tâche d’encre
10h30
Réservations:04 90 85 97 13
Jusqu’au 28 juillet 2019

40° sous zéro

Un assortiment d’énergumènes chaleureux tout droit sortis des steps arides de Sibérie, débarquent sur la scène improvisée de la patinoire d’Avignon. C’est dans une ambiance loufoque et déjantée que nous plonge Louis Arène avec la pièce 40° sous zéro. Dans leurs costumes haut en couleurs, les comédiens du Munstrum Théâtre, nous embarquent pour une fresque des horreurs. Deux pièces pour présenter des marginaux… cruellement drôle. La mise en scène est brillante – dans tous les sens du terme – et s’adapte parfaitement aux deux textes de Copi : L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer et Les Quatre jumelles. Les costumes colorés et pailletés ajoutent à l’aspect carnavalesque de la pièce sans empêcher la présence des corps, primordiale dans le spectacle. Une danse macabre au règne des possibles, où le changement de sexe, l’homosexualité et le fratricide sont abordés avec humour, où la tendresse rencontre l’animalité, où les codes sont bousculés, transcendés, pour former un spectacle sublime, hilarant et révolté.

Pour en savoir plus :
Théâtre de la manufacture, salle Patinoire.
21H35
Billetterie: www.lamanufacture.org 04.90.85.12.71
Jusqu’au 25 juillet 2019
Pour plus d’informations rdv sur www.munstrum.com

  • Pause Thé…âtre dans la Cité des planches !

    Avignon. Effervescence créative. Des mots qui volent, se cognent. S’échappent, se captent……
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par leschroniquesduneavignonaise
  • Parenthèse Dorée au festival d’Avignon

    Le Festival vu du Off. Cette année encore, je me suis faufilée le temps d’une journé…
Charger d'autres écrits dans Pause théâtre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Elle pleure la planète?

« Elle pleure, elle pleure  ma planète, elle sent que sa fin est proche et ça l…